En février 2015, il a eu la possibilité d'essayer le street workout lesté pour la première fois et est immédiatement tombé amoureux. Au début, il a fait des dips lestés avec une très grande amplitude de mouvement, ce qui a préparé ses articulations pour l'avenir et de cette façon, il était toujours prêt. | L'histoire de Mathew Zlat | Tremplins de 195 kg

Envoi gratuit en Europe à 100€+

Plus de 42.500 clients satisfaits

Pour tous les styles du Street Workout

0

Votre panier est vide

PayPalVisa Mastercard Klarna Apple Pay American Express

par Patrick Toet juillet 07, 2021

Mathew Zlat

Âge

Taille

182 cm

Date de naissance

Poids

98 kg

Pays d'origine

Russia

Régime alimentaire

Nourriture normale et propre

Type de sport

Power lifting

Max pull up

125

Max dip

1



Mathew Zlat se présenterait comme Mathew, s'il devait se décrire, il le décrirait comme un haltérophile de rue / street lifter ou un athlète du street workout lesté. Ses amis ou les personnes qui le rencontrent le décriraient comme le Mr Olympia local. Dernièrement, il a baissé son poids corporel car il était trop élevé. Actuellement, Mathew mesure 182 cm et pèse 98 kg. Mathew Zlat a commencé à s'entraîner en 2012. Tout d'abord, il a commencé à voir à quel point il était fort et n'a pu faire que 15 pompes. Il était déçu, et un membre de sa famille lui a trouvé un entraîneur de musculation, et il a remarqué qu'il a progressé très rapidement. Parce qu'il se poussait, il a connu ses premiers problèmes de santé. Sa mère ne voulait pas qu'il soulève des poids lourds, alors il a dit à sa mère qu'il faisait de street workout, qui est associée à la musculation du corps. Cet exploit lui permet de continuer. Grâce à ce sport, il a rencontré de nouveaux amis et a vraiment commencé à se sentir connecté avec le street lifting.

En février 2015, il a eu la possibilité d'essayer le street workout lesté pour la première fois et est immédiatement tombé amoureux. Au début, il a fait des dips lestés avec une très grande amplitude de mouvement, ce qui a préparé ses articulations pour l'avenir et de cette façon, il était toujours prêt. Il a mentionné qu'il a rapidement progressé et qu'il pouvait aller plus lourd et débloquer de plus en plus de compétences comme le front lever et le pull up à un bras (One Arm Pull Up). Mathew a même progressé dans les tractions à un bras lestées.


Mathew a considéré qu'il n'avait pas de secret dans la façon dont il a progressé. Son secret serait simplement de pousser fort, ce qui s'est traduit par ses progrès. Mais même maintenant, il se sent parfois fier de ses progrès en un temps relativement limité.


Il faut du temps pour qu'il change ses limites. Avant, il pensait que des tractions de 100 kg étaient difficiles, et maintenant il les fait relativement facilement. Il faut simplement du temps pour fixer des objectifs plus élevés. Définitivement dans la région de faire des choses qui n'ont jamais été faites auparavant, comme les records du monde de dip. Mathew planifie actuellement son entraînement. Il a un cycle de 3 semaines qui est basé sur la méthode Texas. Il s'agit d'une méthode classique de dynamophilie pour les athlètes de niveau intermédiaire. C'est un cycle par semaine, où la première semaine est une semaine lourde. Au fil des semaines, il change la quantité de charge. La première semaine, il fait 3 séries, la deuxième semaine 4 séries et la dernière semaine, il fait 5 séries des exercices qu'il veut améliorer.


Il mentionne qu'il ne mange pas beaucoup. Parfois même moins que ses amis. Avant une séance d'entraînement, il mange des flocons d'avoine pour avoir des glucides pour l'énergie. Pour le déjeuner, Mathew préfère un déjeuner normal. En outre, rien de spécial. Actuellement, Mathew propose des ateliers et des formations en ligne également. Mais il veut s'améliorer sur ses compétences de coach car il veut prendre des responsabilités, pour l'instant il accumule ses connaissances et son expérience.


Une journée typique dans la vie de Mathew est assez décontractée depuis qu'il a quitté l'université et qu'il veut être stable dans sa vie mentale. Lorsqu'il se réveille, il prend un repas, et après cela, une promenade ou une séance d'entraînement. Après cela, un autre repas, puis il lit quelque chose. Après cela, une autre promenade ou séance d'entraînement, mais rien de compliqué. Il considérerait sa marche comme du cardio puisqu'il marche 20 à 30 km par jour.


Mathew considérerait que tout le monde ayant le même type de corps peut atteindre son niveau, mais ce qui le rend différent, c'est sa mentalité et son approche. Il considère qu'il est obsédé par ses objectifs. Il se lance à corps perdu dans ses entraînements. Les gens sont surpris quand ils voient qu'il ne s'entraîne que 3 fois par semaine. Sa séance d'entraînement contient principalement 2 exercices qui sont des tractions et des dips, il n'a pas forcément de fractionnement, ce qui rend difficile de s'entraîner plus souvent puisqu'il y va à fond quand il s'entraîne.


Le moment le plus gratifiant de sa carrière a été le CWWB où il a dépassé sa propre expérience. En compétition, il considère que ses performances ne s'améliorent pas vraiment car elles dépendent aussi de l'équipement qui influence le résultat. Son physique et son état physique sont excellents, parfaits le jour de la compétition.


Mathew a des barres de traction sur mesure car les barres de traction de sa salle de sport étaient de trop mauvaise qualité et se pliaient lorsqu'il faisait sa performance. C'était aussi une bonne chose pendant l'épidémie de corona, car il pouvait simplement emporter les barres de musculation chez lui et s'y entraîner. Le plus drôle, c'est que les barres de saut sont relativement bon marché. Il n'entraîne pas le front lever, mais l'a entraîné à l'époque et ne le fait pas vraiment pour s'entraîner mais parfois pour se tester.


Les plus grosses erreurs en matière de street workout ou de street lifting en particulier. Le plus gros problème du street lifting est que les gens pensent que cela fonctionne comme le bodybuilding, ce qui entraîne des blessures et des problèmes pour les personnes. Souvent, les plages de répétitions sont mal comprises, les gens devraient travailler en 4-6 répétitions. Mathew Zlat a même envisagé 6 reps pour l'endurance. Il insiste sur le fait que les longs temps de repos sont bons, ce qui améliore tes performances et te permet d'obtenir le maximum de résultats de ton entraînement.


Une surcharge progressive avec un surplus de protéines et de calories aidera à obtenir une hypertrophie musculaire, selon Mathew.



FR
FR